L’appel du Comité Anti-Guerre au sabotage général

Nous appelons les citoyens au sabotage général !

Poutine a déclenché une guerre monstrueuse, injuste et insensée en Ukraine. Chaque minute, des roquettes et des bombes explosent dans un pays voisin et des innocents meurent. Kiev, Kharkov, Kherson, Odessa brûlent et se transforment en ruines en ce moment même.

Cette guerre a été déclenchée par Poutine, mais elle est menée au nom de la Fédération de Russie, en notre nom. Chaque citoyen russe, qu’il soutienne ou non la guerre contre l’Ukraine, est et sera tenu responsable de ce crime. Il s’agira d’une responsabilité légale pour les criminels de guerre qui ont déclenché la guerre. Ce sera une responsabilité morale pour nous tous.

Mais au-delà de la responsabilité, nous partagerons tous les fardeaux et les conséquences de la guerre. Et le coût sera très élevé. Une baisse spectaculaire du niveau de vie, la destruction des projets et des carrières, la pauvreté et le manque de perspectives. Et pas pour une courte période. Pendant des années et des décennies.

La guerre doit être arrêtée. Il est nécessaire de sauver les vies qui peuvent encore l’être. L’avenir des citoyens russes et de la Russie en tant qu’État doit être sauvé. Les actions anti-guerre exigent du courage. Et il faut le montrer. Si nous voulons rester humains.

Mais il existe des moyens efficaces d’exercer une pression sur les autorités, qui ne nécessitent pas d’héroïsme personnel. Nous appelons les citoyens à s’engager dans un sabotage général. Tout travail peut être saboté. Les bureaux de recrutement militaire peuvent perdre les dossiers des conscrits. Les commissariats de police peuvent oublier de déposer des rapports sur les détenus. Les banques peuvent faire des erreurs et être en retard dans les paiements, quelqu’un peut retarder les livraisons de produits alimentaires ou de marchandises. Les employés des agences gouvernementales peuvent tomber soudainement malades avec covide et ne pas se présenter au travail sans avoir fait quelque chose d’important. Les citoyens peuvent cesser de payer leurs factures de services publics en masse ou en retarder le paiement. Même un effondrement des transports dans les grandes villes – les conducteurs ne se rendant pas au travail, les feux de circulation tombant en panne – sera un événement très visible pour les gens et créera un sentiment de rejet massif de la guerre.

Séparément, nous lançons un appel aux membres de la Douma d’État et du Conseil de la Fédération. Vous comprenez mieux que quiconque l’inutilité et la fausseté de cette guerre ainsi que le caractère destructeur de ses conséquences. Vous avez beaucoup à perdre, mais vous avez peur de vous exprimer contre. Il suffit de ne pas aller aux séances et de ne pas voter. Beaucoup de choses dépendent de vous. Vous avez beaucoup d’enjeux. Vous voyez la nature suicidaire du parcours de Poutine. Et peut-être que vous aimeriez revenir en arrière. Vous n’avez pas signé pour la mobilisation et la dictature militaire. Vous avez une chance. Faites-le maintenant pour ne pas le regretter par la suite.

Une grève italienne massive, dans laquelle les citoyens n’enfreignent pas la loi, mais ralentissent et rendent le fonctionnement des services publics et des services aussi difficile que possible, ne met pas en danger les participants, mais entraîne l’effondrement de l’appareil d’État dirigeant.

Participer à un sabotage ne requiert aucun héroïsme et ne comporte aucun risque, mais pourrait sauver la vie de milliers de personnes en Ukraine et l’honneur de millions de personnes en Russie.

Membres du Comité Anti-Guerre Russe:

  • Mikhail Khodorkovsky, personnalité publique
  • Garry Kasparov, politicien, 13e champion du monde d’échecs
  • Sergey Aleksashenko, économiste
  • Sergei Guriev, économiste
  • Yury Pivovarov, historien, membre de l’Académie des sciences de Russie
  • Yevgeny Kiselev, journaliste
  • Dmitry Gudkov, politicien
  • Boris Zimin, entrepreneur
  • Yevgeny Chichvarkin, entrepreneur
  • Viktor Shenderovich, écrivain Yulia Latynina, écrivaine, journaliste
Partager